Nos actions du 12 mai 2022, journée de l’encéphalomyélite myalgique

Info-AQEM > 

Parlons EM pour le 12 mai

Depuis près de 30 ans, le 12 mai est désigné comme la journée internationale de l’encéphalomyélite myalgique (anciennement appelé le syndrome de fatigue chronique). Les associations de partout dans le monde profitent donc de ce jour pour faire de la sensibilisation sur la maladie et la cause. L’AQEM ne fait pas exception et ne manque pas de souligner cette journée chaque année. Nos actions ont tourné autour de notre phrase clé : L’EM est une maladie invisible, ceux qui en souffrent ne doivent pas l’être.

Nous utilisons depuis quelques années déjà les réseaux sociaux pour faire de la sensibilisation et faire parler de l’EM. Les médias sociaux étant d’excellents vecteurs de communications, ils permettent de joindre des gens partout en peu de temps. C’est pourquoi nous avons encore une fois souligné le 12 mai sur les réseaux sociaux, avec plus de 15 publications. De plus, nous vous avons aussi présenté en primeur les animations créées spécialement pour notre nouveau site web. Notre but était de mettre en lumière les humains atteints de la maladie et la façon dont l’EM a changé leur vie.

Voici un aperçu de nos actions dans le cadre du 12 mai, journée internationale de l’EM :

  • Création d’une image de profil à utiliser pour l’occasion ;
  • Réactivation du #ParlonsEM et invitation aux PAEM de l’utiliser pour partager leurs histoires ;
  • Rédaction d’une lettre à transmettre à ses députés pour les sensibiliser à la cause et les inviter à participer ;
  • Plus de 15 publications originales sur Facebook et Instagram ;
  • Facebook Live avec Mélanie Parent et Charli Arcouette, pour parler de la journée de l’EM, des difficultés vécues par les PAEM et leurs proches ;
  • Illumination de la Tour du Stade olympique de Montréal en bleu-mauve (mention sur leurs réseaux sociaux) ;
  • Lancement des ateliers bien-être pour le mois de la sensibilisation;

Merci à tous ceux qui ont participé ou qui ont interagi avec nos publications. La force du nombre est essentielle pour faire avancer les choses, un pas à la fois. N’oublions pas que la sensibilisation du grand public est nécessaire pour réduire la stigmatisation envers les PAEM et faire connaître la maladie. Soyez assurés que nous continuons notre travail afin de faire connaître et reconnaître la maladie tous les autres jours de l’année.